Non classé

Dégustation 4 : Levures sauvage.

Une petite virée à Shawinigan hier :

IMG_1505
On s’est offert cette jolie bouteille après avoir essayé la Ninja Pale Ale, le 500e brassin du Trou du diable, brassée en collaboration avec l’ex-brasseur du Dieu Du Ciel expatrié au Japon.

La Bretteuse est une IPA vieillie 18 mois en barriques de Syrah californien envahis de brettanomyces. Il en résulte une bière trouble aux accents orangés dont le nez évoque l’eau de rose, le pamplemousse, la vanille et le cuir. En bouche, l’acidité et l’amertume s’engagent dans une longue valse nuptiale, véritable mariage des saveurs qui ne demande qu’à être consommé.

Plein de goût. Plein de bulles. C’était la célébration dans ma bouche.
En fait c’était tellement la célébration dans ma bouche qu’elle est sur le bord de pouvoir se faire appeler « La Rotteuse ». Les blagues ont continué avec la création d’une série de bières concept qui s’appelleraient « La péteuse » et celle pour le lendemain ; « La vomisseuse ». Rien à voir avec la qualité de la bière devant nous.

IMG_1500

Les ratings sont excellent sur Beer Advocate et sur Ratebeer.

Le tout était devant un repas de Cerf et de Bison. C’est ça le Trou du diable.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *