Non classé

Connaitre son Québec

Un moment donné ta blonde montréalaise sent qu’elle va capoter si elle reste en ville pour la journée, c’est là que tu essayes de trouver une ville au Québec que tu n’as pas encore pleinement visité pour faire un petit voyage budget. Pour nous ça a été le combo Sorel-Tracy, Drummondville et St-Hyacinthe pour faire une belle boucle sur la rive sud en longeant le fleuve pour ensuite revenir par l’autoroute 20. Bonus X100, il y a des microbrasseries partout sur le chemin.


Tchequebec avec un building qui ressemble involontairement à une caisse de bière.

Une seule bière de style Européenne basée sur la pureté. L’histoire du brasseur sur ce vidéo est comique. Faut sauter à 5:50 par contre et pas trop penser au fait que ça fait 25 ans qu’il est au Québec et qu’il fait son entrevue en anglais. Je fais mon difficile, je sais.

À Sorel-Tracy après voir passé à travers les nombreuses usines il y a le Loup Rouge, basé sur le nom de Wolfred Nelson. Arrêtez d’appeler vos enfants Wilfred comme à Star Academie, Wolfred ça donne bien plus d’attitude. Comme c’est fermé le dimanche nous n’avons fait que du lèche vitrine. Le centre-ville était DÉSERT.


J’espère que ce marché là est animé tous les étés parce que c’est bien situé et c’est sympathique.


Couché de soleil, on part vers Drummondville.

Drummondville. Après avoir déambulé au centre et exploré un parc sombre qui mène vers l’eau, je n’ai pas vraiment d’anecdote, pas tellement de photo, mais on veut aller au village Québécois d’antan un jour. Rire, ou non.


Ya un party, mais ton chien est pas invité.

St-Hyacinthe et son coquet et très chic centre-ville mélangé à des gens qui règlent leurs problèmes de divorce en parlant fort au téléphone nous accueille. La cible c’est le Bilboquet, je n’ai pas pris l’adresse en note et ça nous donne une bonne occasion de marcher, et chercher, un peu partout.


Oh oui ; belle déco, excellentes bières, bon service, bons prix et la possibilité de jouer avec un vrai bilboquet en bois pour tout détruire.

Mission divertissement hors Montréal accomplie, on revient au bercail.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *