Non classé

Noël dans la bouche, part 3

Pour finir le temps des fêtes c’était au Brouhaha que je devais passer pour complèter mon voyage de bière de Noël.

La Résurrection de Broderus – Saison – Dunham et Andreas Kissmeyer
Plus sucrée en fût qu’en bouteille ?

Messe de Minuit – Belge forte épicée vieilli 1 an – Brasseurs du Temps
Costaude, presque fumée. Pas si enchantant que ça.

Barley Wine Anniversaire – Vin d’orge – Brasserie Dunham
Ça aussi c’est costaud.

Sang de Lutin – Saison festive – Brouhaha
Toujours aussi fruitée et épicée.

Réserve de Noël – Les Trois Mousquetaires
M’apparaît moins équilibrée en bouche en fût que ce que j’ai eu en bouteille. Là c’était liquoreux, très épicé et presque amer. J’dis ça mais c’est un délice !

Yule – Bière de noel – Hopfenstark
En fût, non chauffée, c’était un délice. Je ne sais pas si c’est parce que l’édition 2012 s’est améliorée mais je n’ai pas tellement détecté toutes les reproches faites à cette bière.

Grivoise de Noel – Belge forte épicée – Le Trou du diable
Équilibre parfait entre les sucres, les épices et l’alcool. Immensément buvable.

Solstice d’hiver – Vin d’orge – Dieu du Ciel!
Un classique ; complexe et délicieuse. Je l’ai aussi essayé houblonnée dans le Randall. Pas mauvais du tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *