Non classé

Retour vers la capitale

On est à 30 minutes de notre départ et pas moyen de trouver un taxi sous forme de voiture. Iphy et Andry décident alors que deux pousse-pousses vont faire l’affaire. Les porteurs nous portent, nous et nos sacs, jusqu’à la gare de taxi-brousse. Le tireur de Iphy esquive un gars qui semblait vouloir prendre son sac. À destination pendant que nous attendons, quelques vendeurs veulent nous vendre des machettes style commando. Euh, non merci.

On se disait que le voyage ne pourrait pas être plus inconfortable que le dernier étant donné que la mini-fourgonnette n’avait que 3 sièges & personnes par rangée au lieu de 5 personnes pour 4 sièges par rangée. Surprise, le siège est super dur et il y avait deux pointes en métal dans mon dossier qui pointaient dans mon dos. Le siège à Iphy n’avait pas d’accotoir pour la tête et il y avait une barre qui lui passait entre les fesses dans le siège. On est pas si douillet que ça alors on s’organise et on endure. À 24h plus tard dans la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *