Non classé

Rentabiliser les skis

L’hiver piteux qu’on a ne nous a pas motivé à sortir les skis et profiter des montagnes mais avec un deal de St-Valentin au Mont Tremblant, que je n’avais jamais visité, et notre équipement fraîchement ciré et aiguisé ça a été notre moment pour baptiser la saison… en mi-février.


Village carte postale enlaidi par la neige grise.


Nous parlons français, donc nous sommes minoritaires.


Oh, ça c’est joli.

Après une petite glissade décevante en chambre à air et un petite séance de spa, on a pu essayer la microbrasserie La Diable. Des prix un peu gonflés et quelques bières qui semblent diluées dans l’eau ne m’ont pas enchanté outre mesure. La rousse est bien goûteuse et Iphy a bien aimé la Belge de style trappiste. En regardant la clientèle qui venait se péter la face ou les deux touristes est-européen qui calaient des drinks doubles avec leurs coors light en bouteille je me disais que c’était peut-être préférable d’avoir un prix moins abordable question de modérer au moins quelques personnes. Drôle d’ambiance et ça ne s’est pas amélioré dans le Ptit Caribou ou l’infâme Bar Café d’Époque avec ses 3 filles louches et 30 gars horny.

Le lendemain, dépourvu de billet de ski, on est allé gagner 30$ au Casino avec mon premier jeu sur table et on a patiné.

Sur le chemin du retour, on a dit bonjour pour la première fois à la microbrasserie Dieu du Ciel à St-Jérôme.


Visiblement, c’est leur lieu/usine d’embouteillage contrairement à être un petit pub sympathique comme sur Laurier.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *