Non classé

Occupy les microbrasseries

Voyage improvisé direction Philadelphie lundi dernier. En passant aux douanes je pensais à leur réaction si je leur disais que la raison de mon voyage c’était pour encourager Occupy Philly. Je me serais probablement fait revirer de bord. Aucune idée, mais de toute façon ce n’était pas la raison de mon voyage même si nous sommes finalement arrivés au même moment qu’un deadline d’expultion de Occupy Philly. La bonne surprise de la ville pour moi c’est un quartier historique bien sympatique rempli de microbrasseries et de pubs à microbrasseries mêlés à des pubs belges avec beaucoup plus de fûts de bière importés d’Europe que j’ai l’occasion de voir à Montréal en tout cas. Bien sympatique et à proximité de tout.

On prend possession de notre hostel vers 22h30 après s’être embourbé dans des tentatives de stationnement dans la rue et on se lance à la découverte en marchant une quarantaine de minutes dans la ville. Quand on croise l’hotel de ville pimpé en plein centre de tout on rencontre donc aussi la gang d’Occupy.

L’hotel de ville a un côté spontanément impressionnant mais c’est en lisant la liste des records que ça prend son sens.
– Plus haute structure habitable entre 1901 et 1908-
– Plus gros édifice municipal aux États-Unis et un des plus gros au monde.
– Plus haut édifice de maçonnerie sans structure en acier.

Première microbrasserie + souper. Nodding Head et son excellente IPA.


Traduction spontanée : « Si t’aimes pas la bière c’est pas à cause de la qualité, c’est parce que tu bois de la Bud Light et j’te rembourse pas ».

Ensuite le Monk’s Café avec une 20aine de fûts Belges et Européens.

Nous essayons une Dupont Avec les bons Voeux, une bière des norvégiens Nøgne Ø aux brettanomyces et une Chimay Triple pour Iphy qui n’en a pas profité comme moi en Belgique.

Fin de soirée à The Farmers’ Cabinet.

Sélection hallucinante et décor de bois vraiment réussi. On a pu se payer la traite en goûtant 3 de leurs locales, une gorgée de Haandbryggeriet Fyr Og Flamme une hoppée de la Norvège et une Mikkeller Texas Ranger au chipotle du Denmark.

Jour 2 suivant après le saut.

Broad street en revenant de notre soirée.

Le lendemain on déjeune sur South Street. Iphy cherche des oeufs+bacon intensément pendant que je me console avec un hoagie, spécialité de Philadelphie, qui en fait n’est qu’un sous-marin moche.


Les Magic Gardens


Occupy de jour. Juste à côté du Love Park (lien vers le documentaire de skate du park).

Longue marche vers le musée de Philadelphie.

Là où il y a la statue de Rocky et les fameuses marches de son jogging glorieux.

J’ai écouté Rocky mais ça m’avait sorti de la tête que c’est à Philadelphie.


« Gross ».

Un autre 20 minutes de marche nous porte jusqu’au Eastern State Penitentiary. C’est hot. TRÈS TRÈS hot. Surtout quand l’obscurité est tombée et qu’il n’y a pas de lumière pour éclairer le Death row de la prison et que t’es tout seul à l’autre bout du terrain. Méchant mood lourd de fou.


Infirmerie. Off-limits.


C’est géant… un des blocs abandonné sur plus de 12.


« Ok, pu d’électricité, presque plus d’éclairage extérieur dans un coin isolé, la pluie agrémente l’ambiance lugubre, on revire de bord ».

On tente de semer les esprits vilains qui pourraient être tentés de nous suivre en se rendant au Johnny Brenda’s. Évidemment que c’est de la micro-bière locale qui est servie en fût ou en cask.


Souper dans rouge.

Au coin de la même rue j’aperçois un panneau publicitaire de Barcade, que je connais à Brooklyn et, miracle, il y en a une succursale direct en dessous du panneau.


Super sélection + Jeux vintage

= Barcade.

Après c’est du délire dans une salle de quille et finalement un nightclub.

Fast forward le lendemain matin avec moi + ma gueule d’enterrement + une clé de char perdue.



Deux photos qui valent 345$ à elles seules… tsé quand tu veux faire un voyage économique dans un hostel et pas trop de dépenses…

On essaye de reprendre le dessus en allant voir le point d’arrivée de William Penn, fondateur de la Pennsylvanie.

Wow, excitant stationnement historique. On décrisse voir où est produite la monnaie américaine.


Encore une super sélection de bières spéciales au Khyber Pass, renommé pour ça justement. Je goûte une bière épicée à la vanille et au riz.

Dernier soir de voyage déjà, direction Atlantic City. Un trou?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *