Non classé

D’autres déblatérations sur Toronto

Quelques détails aléatoires qui traversent ma tête en ce moment et qui serviront d’archive d’appréciation :

Le Toronto after-dark film festival : Le film d’ouverture était « Let the right one in » un film fantastique, beau, romantique et gore qui a gâgné le prix du meilleur film à Fantasia 2008. J’étais justement passé à côté à Fantasia et c’était l’occasion de le voir dans un contexte qui se rapprochait justement de Fantasia au lieu d’attendre sa sortie en salle limitée et sans artifices qui arrive d’ici peu de temps je pense.
Bande annonce ici pour les non-informés sur le sujet : http://www.apple.com/trailers/magnolia/lettherightonein/
Anecdote : ils avaient vendu beaucoup trop de billets pour le nombre de place au Bloor Cinema (1000 personnes pour 850 places ; une salle sans rappeler l’Impérial à Montréal avec une programmation répertoire hors festival qui ressemble beaucoup au Cinéma du Parc) et on a dû négocier notre entrée pendant quelques dizaines de minutes à la porte en rencontrant finalement le directeur du festival, Adam Lopez, et en plaidant qu’on venait de Montréal plus tôt cette journée là pour voir ce film précisément ce qui nous a donné beaucoup de chance à travers les 150 Torontois revirés de bord (il parait). On entre malgré l’interdiction de placer des gens à terre dans les marches même si on se fait finalement escorter jusqu’à des places assises… ma place étant un siège pour obèse qui est 2 fois large comme moi.

Guiness : En sortant on se fait offrir un tour de limo-taxi gratuit vers un choix de bar et/ou de pubs à Toronto + une carte de taxi prépayée pour le retour et des entrées (grosseur repas) gratuites et 4 Guiness gratuites chacuns. Super étrange mais il n’y a bel et bien aucun piège. Tout est gratos et c’est une mauditte belle campagne de publicité.
guiness.jpg
La poutine irlandaise fut un succès. Trop de gâteries gratuites en peu de temps teinte la vie d’une drôle de couleur.

Le annex wreck room
: On revient relativement rapidement à l’after-party du Toronto After-dark Film Festival (TAFF)
wreck.jpg
ou il y avait groupes de musique, humoristes louches, et filles gothiques qui faisaient du hula-hoop topless.
hula.jpg
J’y ai justement rencontré Darryl du Hard Liquor and Porn Film Festival. Son édition montréalaise du festival sera probablement en novembre et j’y participerai assurément de ma présente et d’un film même si pour le moment il ne fait pas partie du lineup officiel des activités de la SAT.

Fin de soirée au This is London. Gros nightclub chic à 30$ du cover charge. Je n’ai rien contre ça mais j’ai par contre beaucoup d’amertume envers les last-calls non-négociables à 2h du matin.
foule0.jpg
Les Jagermeister/Redbull avant 2h étaient pas pires par contre.
jeigerjpg.jpg

Le fashion district à Toronto : J’veux pas être bitch mais je cherche l’équivalent à Montréal. Mont-Royal dans le coin de Cruella? Beaucoup trop de magasinage hors de l’ordinaire même si je me calisse vraiment du magasinage d’habitude.

Le TAFF suite : Aller voir Repo : The genetic opera avec des pantalons de cuir, c’est louche mais amusant. Le film était meilleur à ma deuxième vue.

Le bovine sex club : mauditte belle déco, quand on est allé c’était plein à craquer. Malgré le nom, c’est chic, trash et cool tout à la fois : http://www.bovinesexclub.com/

Le Savage Garden : Très interessant bar industriel. Ils se vantent d’être le seul bar cyberpunk au Canada et ils ont probablement raison dans le sens pur du terme.
DSC05376.jpg
DSC05370.jpg
Sinon la musique c’est rien de super étrange : la soirée du vendredi au Saphir à Montréal.

The guvernment : Drôle de fin de soirée avec un doorman pas très plaisant. Exemple positif ici. « Un stade rempli de monde qui danse » c’est pas mal la seule chose qui me vient à l’esprit par le vidéo.

The Beer Bistro : Plein de bières de partout au monde et plein de bières Québécoises. Les côtes levées d’agneau étaient bonnes http://www.beerbistro.com/

Je m’arrête ici en anecdotes parce que je pourrais probablement remplir 4 autres pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *