Engagé, Job, Photo, Vidéo, Voyage

Kino Kabaret Tuléar, projection et adieux


De notre hôtel en marée basse.

La journée se remplit comme c’est pas possible et on tente de finir tous les films. Je me branche sur le projecteur et fait un atelier de montage en faisant le montage de mon film.

Je prends des photos avec Guénolé sur la plage pour son film et je trouve le moyen de les perdre. Il part les reprendre.


Fin de montage. Kossel qui apprenait aussi le programme de montage à partir de zéro et qui s’est retrouvé monteur sur pratiquement tous les projets. Héros moderne.


Hey, c’est bein cute ça.

Je me retrouve à faire du mix son de dernière minute sur le film « Dernier silence » (oh) et ça se trouve que derrière moi on a de la grande visite officielle. Je dépose mes écouteurs et on trinque à l’évènement avec du Fanta et du Bonbon anglais, on mange et Iphy et moi offrons une belle canne de Sirop d’érable canadien avec des biscuits à l’érable.



Verdict : après quelques grimaces le sirop d’érable c’est peu être trop sucré pour le Madagascar. Hehehe.

On se fait chanter un au-revoir épique comme j’ai jamais vu.

Et le groupe se calme un peu pour ré-attaquer ce qui nous reste à faire ; les autres vont déjà nous attendre dehors pour la projection. Le soleil se couche et encore des films sont en export et/ou sur le point d’être exportés. Il faut savoir que 3 ou 4 projets sont tous sur la même machine. C’est l’urgence pour le documentaire de Justin, qui est arrivé tard faire son export avec Kossel et qui ne retrouvait plus un fichier valide de son film. Son film n’a pas pu être présenté, pensant alors avoir regardé dans tous les fichiers. Crève coeur pour un film qui s’est compliqué sans cesse. Ça a été retrouvé (ou remonté du début) et c’est maintenant sur Youtube avec les autres films sur le compte de Aftulear. Ce n’est que quelques scènes mais ça donne une bonne idée : http://www.youtube.com/watch?v=g9ChL4mfEG4
Ignorez mon logo au début. Ils ne l’ont pas coupé au montage et j’avais juste un logo Kino annexé au mien sur un vieux film ;).


Dernier export, 45 minutes d’écoulé et il y a maintenant une cinquantaine de personnes dehors. Andry fait jouer n’importe quoi en introduction.

On capote pendant les derniers moments de l’export.

PROJECTION!!!!!!
Beaucoup de travail, belle récompense de voir tout ça monté et terminé devant le public.

Voici donc la cerise sur le sundae.

– Un film vraiment cool fait par l’alliance française et nominé dans la catégorie « Meilleur réalisation -Fiction » aux Festival des Rencontres du Film Court 2012.

– Mon propre film Course Pousse

– Et mon coup de coeur de la projection, le film de Guénolé.
http://www.synaptic.tv/medias/J_apprends_a_lire.mp4

Vous pouvez lire son entrée de blog sur le Kabaret ici.
Et pour commenter le film je vous renvoie sur la page de la version originale Kabaret.

Faut dire que même si on listé comme producteurs j’avais aucune vraie idée de ce que j’allais voir dans le film à part pour le bout des photos animées que j’avais fait dans la journée. Tout le crédit est donc à Guénolé avec son film vraiment super.



Bye la gang! Merci à tous.

Merci aux organisateurs ; Nicolas Oudet, Andry Marc et Victor Mayot à Tana.
Une vraie belle aventure.

Et c’est même pas fini. Un deuxième Kabaret Kino nous attends encore dans la capitale.

Une réflexion sur “Kino Kabaret Tuléar, projection et adieux

  1. C’était un atelier sympa Olivier, on espère vous revoir, toi et Iphi pour d’autres occasions! Puisse les dieux du court métrage tomber sur ce commentaire et le réalise!
    Tous les billets sur ton séjour à Madagascar sont extraordinaires!
    Et pour les photos évanouies, pas grave, la technologie nous joue bien souvent des tours! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *