Non classé

Défi Kino février, SOPA, ACTA et compagnie

Je le réécris ici de son espace original sur le site de Kino parce que j’ai eu du fun à retrouver mes remix favoris et que Kino propose un défi qui peut être accessible à des gens qui ont de bonnes idées mais pas envie de faire du tournage.

Le voici :

Pour le prochain défi Kino on vous propose de faire un remix, un mashup, une refonte, un collage, en utilisant des extraits de n’importe quelle production qui n’est pas la vôtre. En étant présent sur le web pendant les derniers mois, ça a été difficile de ne pas voir passer les efforts collectifs pour contrecarrer SOPA, la loi qui changerait la façon même dont on échange de l’information sur internet. Bien que SOPA est écarté dans sa forme actuelle aux États-Unis, ACTA fait son chemin en Europe et est peut-être même encore plus sévère. Une vidéo vulgarise l’ensemble des changements que produiront ces lois. Au Canada, c’est la loi C-11 qui nous guette avec des répercussions similaires.

Le mouvement du mashup/remix est très vivant et est clairement menacé par ces lois qui prévoient 5 ans de prison pour les personnes qui enfreignent ces nouvelles règles qui tombaient auparavant dans une zone grise, ou le « fair-use », quand il n’y a aucun bénéfice financier. Le producteur de contenu original qui se sent lésé peut toujours demander le retrait du contenu illégal via un ordonnance provisoire de cesser et de s’abstenir (cease and desist) et la personne visée peut obtempérer ou tenter de se défendre. Avec SOPA et compagnie, l’accusateur n’a en principe même pas besoin de prouver qu’il détient les droits et l’accusé peut se faire saisir et censurer immédiatement. Le fournisseur de service, comme Facebook, Youtube, Google, se voit aussi responsabilisé du contenu de tous ses membres. Dans un scénario extrême, il suffirait d’une seule infraction de n’importe quel usager de n’importe quel site et ce site pourrait être saisi/bloqué/fermé immédiatement.

Pour s’imprégner pleinement du concept et débattre de la notion de propriété intellectuelle, RiP! A Remix Manifesto est un excellent film qui est disponible gratuitement sur le site de l’ONF. En attendant de tous se faire foutre en prison pour l’avoir écouté, vous pouvez vous délecter de ce qui se fait de mieux sur le web en matière de bande annonce refaite :
Mary Poppins en film d’horreur, The Shining version joyeuse, Amélie Poulain version horreur et l’excellent Brokeback to the Future. Encore en bande annonce on peut apprécier les a capella re-dub avec Inception en voix seulement ou Star Trek avec dialogues hasardeux mais parfaits avec le mouvement de la bouche ou les grosses vulgarités de Tommy Lajoie.

Celà dit, amusez-vous et amusez-nous. Il y a plein de manières de traiter ce défi et les bandes annonce n’en sont que la pointe. C’est une belle occasion de faire un bon défi amusant et créatif avec une grande valeur « Youtube » par la suite. Habituellement c’est péjoratif mais ici vous comprendrez bien que tout le potentiel d’avoir un hit à 100000 views est entre vos mains autant que de nous divertir le 2 mars prochain. Pas de vieux travaux déjà publiés et 2 minutes MAXIMUM ULTIME.

Bon mois de février.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *