Non classé

L’abondance d’applications

Ce que je décris plus bas est loin d’être ma situation mais en me mélangeant à une tonne de gens ça pourrait créer ce genre de monstre fictif geek qui a complètement perdu le contrôle sur ses interventions web.

——

Tu chattes avec MSN, mais quelques contacts et amis aux États-Unis n’utilisent que AIM donc tu l’as aussi d’installé. De très vieux contacts persistent toujours sur ICQ donc tu te connectes de temps en temps, tout comme sur mIRC. Même avec tout ça, tu prends le temps de chatter avec l’application de Gmail et de Facebook qui est intégrée dans la page. Tu fais de la vidéoconférence avec Skype et tes interurbains avec Vonage. Ça ne t’empèche pas de payer 50$ de cellulaire et de textos par mois.

Tu envoies tes courriels avec gmail, hotmail et ton compte courriel de job, tu rediriges ce que tu considères comme ton spam sur un compte Yahoo et Vidéotron/Bell t’en a donné un aussi avec ton accès internet. 5 autres compagnies t’ont donné des comptes courriels gratuits en 5 ans inclus avec d’autres services et t’es rendu à ton troisième compte hotmail parce que 2 sont déjà sabotés avec le temps par les mailing lists, les amis dont on veut se débarasser et le spam en tout genre. Pour essayer de gérer tout ça t’as Outlook, Thunderbird et 3 browsers web d’ouvert en permanence. Tu gères aussi 3 comptes courriels supplémentaires pour tes autres projets musicaux et pour des associations dont tu fais partie. Ton hotmail et ton gmail t’envoient aussi des textos sur ton cell et tes boites de courriels de travail les envoient simultanément sur ton blackberry. T’es aussi pogné à entretenir d’autres réseaux de contacts sur des forums MSN, Ezboard et de 20 autres sites qui ont des forums pour lesquels tu as entre 10 et 15 noms d’utilisateurs différents.

En recevant du spam, tu as succombé à la tentation de te faire un profil sur Classmates.com et sur Reunion.com mais les deux ne valent pas de la merde. Une couple d’amis gossants t’ont fait entrer sur Hi5, LinkedIn, iMeem, agent55 et Myspace. Tu as updaté ton MSN/Live space parce que c’était disponible avec MSN Messenger. Avec le temps, tu as erré sur Campushook mais c’est mort, Capazoo.com mais c’était horrible et mort d’avance, sur Collegehumor parce que c’était comique et pour les rencontres tu as trouvé que Doyoulookgood ça pourrait être drôle, tout comme monclasseur.com et le ridicule site de rencontre de Mahée Paiement que les admins ont scrappé par erreur. Un peu en manque d’attention, tu voulais niaiser sur le web avec tes photos personnelles et t’as fini par te faire des profils sur Bangme, Hotornot, rateme et youbeenx. Dans des périodes de célibat, Réseaurencontre t’as convaincu. Après les pubs dans les métros pour Lavalife et le spam de AdultFriendFinder ont eu raison de ta dignité. Ensuite t’as voulu tout effacer mais ce fut impossible pour la majorité des cas.

Tu t’es fait un myspace pour écouter la musique des groupes sans compter que tu as déjà des vieux comptes sur mp3.com, sur Apple store et sur Amazon. Sur Myspace, tu recois plein de demande d’amis que tu ne connais pas et tu finis par te faire un profil avec plein de détails. Tu avais déjà un petit projet de groupe de musique et pour chaque spectacle tu dois créer des événements sur Myspace, Facebook, sur ton compte de Rave.ca, sur Nightlife Magazine, sur Bang Bang, sur Voir.ca, ton site officiel et gérer la mailing list avec 2-3 applications différentes. Tes albums doivent être lancés simultanément sur last.fm, sur Myspace music, sur mp3.com, Apple store et sur Beatport. En plus d’utiliser toi même ces sites pour écouter de la musique des autres… en y ajoutant Shoutcast, Bandeapart, Di.fm, Flare et CBC. Tes revenus de musique passent par tous ces sites et le reste par Paypal, ta marchandise promotionnelle passe par ton site géré avec OSCommerce et par Ebay et Froggle. Pour ton emploi de tous les jours t’as ton CV sur Monster, Workopolis, Emploi-quebec et Jobboom… un CV dailleurs que tu as travaillé dans Word, sur docs.google.com et que quelqu’un t’as demandé de convertir en Open Office et en PDF.

Il y a quelques années tu voulais blogguer avec la nouvelle vague de bloggeurs. T’as commencé tranquillement sur Blogger et sur Typepad pour jaser de tout et de rien. Tu t’es rendu compte que quelques messages étaient trop dépressif pour le format donc t’as migré vers Live Journal pour te laisser aller. Après 1 an t’es déjà tanné et tu te fais un WordPress personnel, tout en maintenant le Blogger, le LJ, le blog sur Myspace, un blog pour la job et les notes de temps en temps sur Facebook sans être passé à côté des services comme Google Pages et Thoughts.com parce que ça avait l’air comique. Pour les délires artistiques, aucun service ne faisait totalement la job donc tu es pogné encore à gérer un Flickr, un Deviantart, le compte Youtube, Dailymotion, Vimeo, tontuyau, FunnyorDie, Break, Gametrailers, Veoh et t’avais un compte sur le défunct Stage6. Sans compter le Digg, le Stumbleupon, le Delicious, le Tumblr, le Reddit et les autres signets divers. Avec les updates de Facebook et Twitter t’es maintenant forcé de dire à tout moment ce que tu fais à la seconde près.

TA-BAR-NAK

——
Fin de la fiction

Tout ça pour en arriver à ma conclusion beaucoup plus simple :
– J’ai fait un suicide myspace avec un compte que je n’utilisais même pas.
– J’ai fait un compte Twitter pour son inclusion à droite dans ce site.

4 réflexions sur “L’abondance d’applications

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *