Érotique, Job, Microbrasseries, Musique, Photo, Sorties, Vidéo, Voyage

Darryl’s 11th HL&P Film Festival Toronto

Vendredi, on vient de prendre possession de notre hotel direct à côté d’un bar de danseuses, le joli Filmores, sur la rue Georges et on doit se diriger en vitesse au festival. On peut dire que c’est le calme avant la tempête du lendemain ; la soirée principale du festival.

C’est la soirée du défi en 69h. On a fait nos devoirs avec notre film Fahrenheit 69 qui a conclué la projection qui incluait aussi, sous forme de rétrospective/sélection des défis des éditions précédentes, Love&Hate, Shiny Escorts et Vegan. Super projection avec 8 défis et plusieurs qui auraient un grand potentiel pour gagner. À suivre demain.

Groupe 1 part à l’hôtel déposer tout le stock pendant que groupe 2 attend le tram qui ne vient jamais pour se rendre au Bovine Sex Club pour du gros punk métal par Sin Dealer. C’est un hasard et on aime bien.

Après son spectacle il vient nous voir pour nous donner une carte de téléchargement de son album ainsi que de la sueur de ses bras. ROCK STAR.

Avec un last call Torontois à 2h du matin je pars dehors en douce et je cours jusqu’au Barchef pour demander s’ils nous laisseraient profiter du last call sans nous jeter dehors tout de suite après. La réponse est oui! et on part avec l’impression qu’on se fera servir un drink au Wasabi qu’on voulait tant (cold tea moléculaire composé de saké, vodka vanille, liqueur au wasabi, lime fraiche, sirop de menthe, sirop de caviar de wasabi, fleurs de sureau).

Comme ça n’existe plus et que personne du staff n’est là depuis plus que 1 an, c’est finalement un Jimmy Cliff dans un gros bol à chien avec une louche avec rhum épicé infusé au thyme, ginger beer maison, lime fraîche et vanille qui nous rentre dans la bouche.

La journée de samedi avec la projection de Certifiée Bio au festival après le saut.

C’est l’urgence de manger et, fidèle à notre habitude, on déjeune pas trop bien à Toronto en ne se fiant qu’au hasard.

Les festivités du Grey cup et le festival of Lights n’ont pas encore commencé. Un groupe fait de la musique et une chanteuse chante. Difficile de savoir si c’est une répétition ou si les gens sont vraiment pas intéressés.


Oh sweet. Bell TIFF Lightbox. On ne paie pas 17$ et on monte plutôt voir l’expo sur X-Men qui est gratuite.


Objectifs de Deze : essayer les meilleurs cafés. Dark Horse Expresso Bar.


Bar dans Kensington Market.


Veux-tu une Plancher The Chambly, c’est bein bein bon pis en plus c’est nouveau. Coudon, il ont fait ce menu là au téléphone?


Kensington Market. Petit troll en arrière.


À la recherche d’un Banksy à moitié effacé. Dundas west.


Les autres sont moins convaincus.


Parce que le plaisir ça passe parfois par un écureuil blanc. Parc Trinity Bellwoods.


Museum of Contemporary Canadian Art (MOCCA)


Bellwoods Brewery. Dernière terrasse de la saison?


Deze et sa Trou du Diable à 25$. Living like a 1%.


Une autre photo à 25$


J’aime bien cette brasserie. La russian imperial stout était très bien mais la Toil and Trouble une double style trappiste était hallucinante. À la gang on est pas mal passé à travers le lot de bière disponible.

Après un repas de malade au Lakeview, on prend le tram vers l’hôtel, on se change en porn stars, on se prend deux taxis et on fait la course vers le festival.



Petit line up accueillant. C’est le main event!
http://www.nowtoronto.com/movies/story.cfm?content=189715
http://www.blog.filmarmy.ca/2012/11/daryls-hard-liquor-and-porn-film-festival/


Dans le lobby c’est plein.


L’étiquette officiel.




TFO sur place. http://www1.tfo.org/cine


Luau or Die qui réchauffe la salle. http://music.cbc.ca/#/artists/Luau-or-Die


La salle a une petite vibe plus cinéma érotique que cinéma de film de répertoire (ce que c’est).


Art.


After-Party au Centre of Gravity. Darryl en entrevue à Naked News.


Naked News qui n’est pas si naked.


Mais eux autres oui. Avec la lune creepy qui se rince l’oeil.


70% du fun c’est se prendre en photo.



Œstrogène.


Fahrenheit 69 déclaré gagnant du défi de film en 69h par le panel de juges du TIFF.


Avec le chapeau gagnant?


Lui y rockait.


Retour à la normale dans un environnement normal. Cabbagetown.


Une ferme à Toronto tout près du centre ville. Certainement. Riverdale Farm.


Les festivités du Grey Cup. Montreal est en train de se faire battre par Toronto. Bah, tant mieux pour eux autres, à écouter Paul Houde on manquait de coeur pour ce match là.



La parade du Père Noël. Nous sommes resté pour 2 chars. Une sorte de swan de noel et des pains d’épice.

Direction maison. 6h de char c’est beaucoup avec une fin de semaine de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *