Culture pop, Photo, Sorties, Voyage

Berlin jour 1

Berlin, midi le 26 décembre.

C’est la carte de transport en commun qui nous réserve l’accueil le plus spécial. À noter que le système est assez bien fait pour ne pas causer de confusion. Pas de trains express mal identifiés parmi les normaux ou de transferts obscurs.

Premier arrêt : Circus Hostel avec sa déco spéciale et colorée, un hall accueillant et une jolie chambre avec de grandes fenêtres.

Sans tarder nous nous lançons vers le nord vers quelques marchés où nous déambulons près des églises et dans les parcs.


La ville nous semblait dans un état de paralysie assumée avec son déneigement environ inexistant. C’était en ligne avec ce que nous avions vu aux nouvelles à propos des grandes tempêtes de neige Européennes des journées précédentes comme avec ce topo délicieusement exagéré sur le Québec.


Zionskirche Berlin-Mitte.


Et la glissoire de 2-3 étages.

Nous tombons dans un marché aux puces extérieur, Mauerpark Markt, où kiosques délabrés et autres trouvailles vintage s’enchaînent aussi rapidement que le froid nous gagne malgré notre habillement Canadien.

On se laisse immédiatement séduire par ce recoin avec du Glühwein, on accepte volontiers l’extra rhum offert.

Au delà des murs de ce marché, nous trouvons un stade (Friedrich-Ludwig-Jahn-Sportpark) et une pente qui sert de glissade commune.


J’imaginais soudainement tout le béton blanc du stade olympique de Montréal graffé comme ça.

Nous repartons vers l’hôtel en empruntant un chemin différent, Oderberger & Kastanienallee, deux belles rues pleines de commerces intéressants qu’on imagine bondés l’été. Dock 11 attire notre attention.

De retour à notre chambre et gelés, nous nous réchauffons dessous les couvertes et nous endormons.


La vue de notre chambre.

3 heures plus tard, il est environ 22h et nous nous dirigeons à pied vers le restaurant/bar Schwarzwaldstuben pour de la nourriture traditionnelle allemande. À travers la vitre l’ambiance est toute tranquille et comme nous n’avons pas d’argent liquide nous continuons sur notre chemin pour trouver un guichet automatique (Geldautomat). Sur Oranienburger str. l’ambiance est survoltée et au lieu de revenir sur nos pas nous arrêtons notre choix pour essen und trinken sur le Aufsturz avec leur centaine de bières. Je mange une goulash sur la yeule. Nous marchons une vingtaine de minutes vers Alexanderplatz.


Hackescher markt

Un marché de noël fermait la journée même et des équipes dispersées s’affairaient à le démonter tranquillement.

On passe la grosse tour (Fernsehturm) et arrivons à la station Alexanderplatz.

De la musique de club nous attire à gauche et à droite mais on doit retourner se préparer pour le mythique Kitkatclub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *