Microbrasseries, Photo, Voyage

Dégustation 5 : Road trip à Waterbury

Ça part tôt dans la journée du vendredi 15 mars. Environ 14h et je peux quitter le travail, une fine neige nous nargue soudainement à défaut d’avoir été présente les semaines précédentes alors que la saison de ski mourrait lentement. J’ai mes courts métrages Dégâts d’eau et Routine 2 qui sont projetés à la soirée Trailers 3 de Carnior dans le cadre du festival Regard sur le court métrage ce soir là. Mais cette projection ne me donne pas de badge, pas de privilège et 5h de route c’est un peu plus loin que le Vermont où on pourrait skier. Sinusoïde et Unobtanium ont été refusés au festival. Le défi Kino s’en vient pour la soirée d’avril, je dois compléter le film en tournant de nouvelles scènes dans une station de ski. C’est décidé, pas de Regard sur le court métrage et de Saguenay pour moi ce weekend. Direction Vermont et New Hampshire.

IMG_0598
Rendu à The Alchemist, produisant la Heady Topper. Meilleure bière au monde sur BeerAdvocate en 2013. 11ième meilleure bière au monde sur Ratebeer en 2013. Un peu de stats extravagantes pour transformer une visite anodine en évènement spécial. En 2011, nous avions eu la chance d’aller au brewpub The Alchemist. À ce moment là, il n’y avait qu’à ce brewpub qu’on pouvait goûter la bière et il y en avait une grande variété. On goûte à des trucs géniaux comme la Sterk Wit. Le brewpub c’est fait inonder lors de l’ouragan Irène quelques mois plus tard. Au sous-sol, la brasserie est détruite. 2 jours auparavant, l’usine d’en-cannage pour la Heady Topper venait juste de commencer à produire ; c’est être chanceux dans sa malchance. C’est cette usine là qui survit, n’ayant pas eu le droit de continuer à brasser dans l’ancien lieu où un restaurant s’est installé.

IMG_0601
Une seule bière, mais la plus parfaite possible.

IMG_0608
L’usine de Ben & Jerry’s. Cochon.

IMG_0615
À Waterbury, c’est l’endroit où tu dois rester. Sympatique comme tout et à quelques mètres de 3-4 bars où la sélection de bière est world-class. Il y a comme 100 lignes de fût de microbrasserie dans le même bloc de maisons pour une ville de 5000 habitants. J’y reviens plus tard.

IMG_0616
À Stowe, on va au pied de la montagne et on en profite pour faire un arrêt dégustation au bistro-brasseur Crop, anciennement le renommé The Shed. On se fait dire que ce n’est plus comme avant. La double IPA est réussie quand même. Dans ce coin du Vermont faut croire que les double IPA sont toujours plus fleuries sans tomber dans l’amertume sauvage.
IMG_0623
Du bois.

IMG_0627
Un peu de stock de la Trapp Family Lodge Brewery laissé dehors.

IMG_0634
Le manoir de la famille Trapp. Oh.

Nous retournons à notre petit Inn et le souper nous appelle.
IMG_0636
Prohibition Pig. C’est l’emplacement de l’ancien The Alchemist retapé en resto. Le propriétaire du building c’est encore le propriétaire de The Alchemist, il ne fait que louer à quelqu’un d’autre. 24 lignes de fût de bières extraordinaires et de la nourriture du Vermont.

Here at Prohibition Pig, we are a locally owned restaurant dedicated to bringing you the freshest, highest quality food possible. We make everything in house, fresh everyday and use locally raised, all-natural meats, sustainably caught seafood, and local produce when in season. We compost all biomass and recycle everything possible and are proud members of the Vermont Fresh Network.

Tsé, le Vermont.

Je me fais un versus des meilleures Porter au monde avec la Everett de Hill Farmstead et celle de Founders, au Michigan. Ça s’adonne aussi à être la 38ième meilleure bière au monde et 149ième meilleure au monde, respectivement. Stats porn. On goute à pas mal d’autres trucs.

IMG_0656
The Reservoir Restaurant and Tap Room, un autre bar? 38 lignes de bière. Quelques bières rares. La grande majorité avec 90% de rating et plus. On s’offre une palette de dégustation avec des russian imperial stouts.

En face de la rue il y a le Blackback Pub. « Juste » 26 lignes de fût de microbrasseries du Vermont et d’ailleurs. Pour avoir n’importe quoi de Hill Farmstead ça se trouve surtout dans ce coin de rue là à Waterbury.

IMG_0661
Un petit feeling de grenier. On se couche. Le lendemain nous nous levons tôt pour aller skier et filmer mon court métrage à Sugarbush.

Microbrasseries, Sorties, Voyage

Dégustation 4 : Levures sauvage.

Une petite virée à Shawinigan hier :

IMG_1505
On s’est offert cette jolie bouteille après avoir essayé la Ninja Pale Ale, le 500e brassin du Trou du diable, brassée en collaboration avec l’ex-brasseur du Dieu Du Ciel expatrié au Japon.

La Bretteuse est une IPA vieillie 18 mois en barriques de Syrah californien envahis de brettanomyces. Il en résulte une bière trouble aux accents orangés dont le nez évoque l’eau de rose, le pamplemousse, la vanille et le cuir. En bouche, l’acidité et l’amertume s’engagent dans une longue valse nuptiale, véritable mariage des saveurs qui ne demande qu’à être consommé.

Plein de goût. Plein de bulles. C’était la célébration dans ma bouche.
En fait c’était tellement la célébration dans ma bouche qu’elle est sur le bord de pouvoir se faire appeler « La Rotteuse ». Les blagues ont continué avec la création d’une série de bières concept qui s’appelleraient « La péteuse » et celle pour le lendemain ; « La vomisseuse ». Rien à voir avec la qualité de la bière devant nous.

IMG_1500

Les ratings sont excellent sur Beer Advocate et sur Ratebeer.

Le tout était devant un repas de Cerf et de Bison. C’est ça le Trou du diable.

Microbrasseries

Dégustation 3 : 2X IPA

Une vraie de vraie dégustation et en plus ça nous remettait directement dans les pieds de notre virée récente au Vermont et au New Hampshire alors qu’on visitait les légendaires The Alchemist et Hill Farmstead.

IMG_0914

Les rêves sont fait de ça.

Hill Farmstead Abner
http://www.ratebeer.com/beer/hill-farmstead-abner/122097/
100%
5ième meilleure Double IPA au monde sur Ratebeer en 2013.
16ième meilleure bière au monde sur Ratebeer en 2013.
8ième meilleure bière au monde sur BeerAdvocate en 2013.

Alchemist Heady Topper
http://www.ratebeer.com/beer/alchemist-heady-topper/32329/
100%
Meilleure bière au monde sur BeerAdvocate en 2013.
4ième meilleure Double IPA au monde sur Ratebeer en 2013.
11ième meilleure bière au monde sur Ratebeer en 2013.

Devils Backbone Eight Point IPA
http://www.ratebeer.com/beer/devils-backbone-eight-point-ipa/95542/
91%

Terrapin Side Project Monks Revenge Double IPA
http://www.ratebeer.com/beer/terrapin-side-project-monks-revenge-double-ipa/98259/
93%

Dogfish Head Burton Baton
http://www.ratebeer.com/beer/dogfish-head-burton-baton/39508/
99%

Lagunita Maximus
http://www.ratebeer.com/beer/lagunitas-maximus/7859/
98%

Hill Farmstead Society & Solitude #5
http://www.ratebeer.com/beer/hill-farmstead-society-solitude-5/186050/
100%
7ième meilleure Double IPA au monde sur Ratebeer en 2013.
24ième meilleure bière au monde sur Ratebeer en 2013.
13ième meilleure bière au monde sur BeerAdvocate en 2013.

IMG_0917

Microbrasseries

Dégustation 2 : Pécan

Duel de bières à la pécan.

IMG_0907

Lazy Magnolia Southern Pecan
http://www.ratebeer.com/beer/lazy-magnolia-southern-pecan/44781/
71%

Beaucoup plus simple que ce que je m’attendais. Brun clair, la pécan est subtile. Un peu de goût de noix, un peu rôti. C’est une nut brown ale diluée pour mes papilles.

Clown Shoes Genghis Pecan Pie Porter
http://www.ratebeer.com/beer/clown-shoes-genghis-pecan-pie-porter/190735/
93%

Bouteille explosive à l’ouverture. Brune foncée, chocolatée, sucrée, forte, pécan rôtie et caramel. Vraiment cool et faite pour impressionner plus que sa concurrente qui est douce et peu audacieuse.

Microbrasseries, Photo, Sorties, Voyage

New York et festival de microbrasseries, jour 3

Samedi on a droit à une bière gratuite offerte par le brasseur Empire, sur place au Taproom 307 pour leur brunch spécial. 40 lignes de fûts de microbrasserie provenant de New York ou de l’état de New York sont aussi en vedette.

On agrémente le déjeuner avec ce sampler.
IMG_0368
Ommegang. Duvel Rustica. Golden ale belge en collaboration avec Duvel. 93% sur ratebeer.
Shmaltz&Terrapin Reunion. Ale noire avec cacao, vanille et cannelle. 96% sur ratebeer.
Sixpoint 3Beans. Porter avec grains de cacao, de café et grains romano. 97% sur ratebeer.
Choklat, Southern Tier. Cacao liquide, en bière. 100% sur ratebeer.

IMG_0361
Quand t’as plus de photos de bière et de bars que de photos de panorama.

IMG_0379
Un restant de gloryhole. Juste en écrivant le mot « gloryhole » mon blog va faire 1000 hits de plus le mois prochain.

Beaucoup plus loin de là, le Rattle N Hum nous attendait avec son évènement de bières californiennes où au moins 27 des 40 lignes de fûts étaient des bières de 95% et plus sur ratebeer, mon baromètre de la fin de semaine au lieu de retranscrire mes commentaires pour chacune des bières.

IMG_0389
De gauche à droite :
Oskar Blues Barrel Aged Old Chub (98%)
Sierra Nevada Bigfoot (99%)
Southern Tier Pumking (98%).
Ballast Point, Victory @ Sea avec grains de vanille, en cask (100%).
Iphy n’a pas vraiment aimé le côté tarte à la citrouille et au butterscotch de la Southern Tier Pumking. De mon côté j’ai adoré. En tout cas, avec celle là, la Southern Pecan et la Choklat, on a compris que les bières de Southern Tier qui ont les meilleurs notes sont celles où tombent dans l’excès.

#MG_0398
Une déco qui laisse peu de doute sur la bière offerte sur place.

#MG_0400
Avec nos ballons au musée de Houdini.

#MG_0410
Nos amis les ballons qui nous ont suivi jusqu’au Meatpacking district pour visiter les galleries d’art.

#MG_0401
Parce que les geeks de caméras connaissent en général B&H Photo Video. Réaliser que ça prend tout un bloc, à New York, ça rend soudainement la chose plus impressionnante.

#MG_0428

#MG_0440

#MG_0442
Eataly, c’est gros. Marché/restaurants ultime de tout ce qui se fait de plus italien chic.

Ça inclus au 14ième étage sur le toit de l’édifice :
#MG_0447

Là où, principalement, il y a des bières italiennes et 3 bières brassées sur place servies en cask.
#MG_0443
#MG_0466
#MG_0449

À faire une fois dans sa vie quand on a du temps à NYC. Les repas ont l’air fantastiques.

Aléatoire, Érotique, Job, Microbrasseries, Photo, Sorties, Voyage

Kinky à New York, jour 2

En zappant le matin avec notre télé cablée qui marche à moitié et qui nous donne une quinzaine de postes, on tombe là dessus.

IMG_0302

En tombant sur cette émission inconnue, on reste de longues minutes silencieux à essayer de comprendre si c’est la comédie catastrophiquement maladroite ou un commentaire social étrange ou juste, je sais pas trop, autre chose.

Un black-face. Vraiment ?

On ne comprend toujours pas l’intention et, pour oublier, on entreprend de se faire à déjeuner avec tous les ingrédients qu’on avait acheté la veille dans un marché trouvé en stationnant la voiture. Un bacon fumé abondamment et de grande qualité, un pain funky, un fromage de lait cru de l’état de New York, du fromage à la crème artisanal et des oeufs de chez les Amish était pour faire notre déjeuner.

L’appartement est quand même petit et j’ouvre un peu la fenêtre pour aider à l’aération des odeurs de bacon qui étaient pour venir. En testant notre système, on voit bien que la hotte de la cuisinière est intégrée au four à micro-ondes et reprojette l’air aspiré plus haut dans l’appartement. On se dit que la fumée doit au moins être filtrée, ou quelque chose du genre. Ça ne prend que quelques minutes pour que le détecteur de fumée crie en malade, laissant Iphy figée devant le bacon pas-si-fumant et moi, nu debout sur chaise, en train d’éventer le détecteur de fumée avec un drap sans que ça aide à quoi que ce soit. Voyant que je ne sers à rien pour essayer de tromper le détecteur de fumée avec mes grands coups de drap, pensant à une alerte incendie généralisée et pensant au 1000$ se débiter de ma carte de crédit, j’ordonne à Iphy d’ouvrir la fenêtre davantage. Pensant que la fenêtre ne s’ouvre pas comme dans les hôtels, elle décide plutôt de noyer le bacon d’une grande qualité dans une assez grande quantité d’eau. On finit par se comprendre et Iphy court jusqu’aux fenêtres les ouvrir, mais quand même inquiète que ma nudité soit vue de tous dans la rue avec un son d’alarme qui, justement, attirerait l’attention sur moi qui gesticule comme un possédé devant le détecteur de fumée. Le détecteur trop détecteur se calme enfin. Le très peu de fumée qu’il y avait est parti. Nos coeurs battent en fou et comme le froid a envahi l’appartement je me dis que la crise est passée et que je pourrais fermer la fenêtre. Je ferme la fenêtre et la fenêtre au complet sort de ses rails et me tombe sur la tête sans se briser.

« Une maison en légo » comme disait Iphy.

IMG_0305
20130301_144009
Le New Bowery Museum change les ardeurs mais qui me laisse un peu vide. De l’art contemporain qui m’allume presque toujours d’habitude, mais qui ne m’allume pas là.

S’en suit d’une longue marche de 2-3 heures.

Pour arriver au restaurant et microbrasserie 508.
IMG_0306
IMG_0308
Très bon souper, un peu cher mais délicieux, agrémenté d’une visite du brasseur pour nous demander notre avis sur les bières. La stout impériale prend en une semaine de vieillissement en baril beaucoup du goût du whisky, c’est la limite.

Marche marche marche.

IMG_0323
The Stag’s Head est rempli à pleine capacité pour l’évènement pour Boulder, du Colorado. Un petit sampler de 4 bières ne nous enchantent pas plus qu’il faut. Notre dégustation était composée de : Une saison au miel très alcoolisée, la mojo risin’ double IPA mais qui prenait 10 minutes à servir tellement elle moussait, la Obovoid une stout à l’avoine sans rappeler celle de St-Ambroise mais en moins bonne et une autre qui m’échappe (Freshtracks wethops?). Le temps file et je dois me diriger vers ma projection au Anthology Film Archives.

IMG_0331
Le compte à rebours est amorcé.

Je prends possession de mon badge de réalisateur et le public fait son entrée. On a tous pu apprécier un bon petit programme de films coquins. C’était parfois inégal mais j’ai bien aimé One Nightstand et mon préféré était Mouthful. Zucht und ordnung, sélectionné à la Berlinale, c’était vraiment drôle et spécial, mais j’ose pas en dire plus ici. Le synopsis c’est déjà beaucoup.

IMG_0336
Petit Q&A. Séance de photo et on passait à la deuxième projection de la soirée, cette fois sous le signe du latex.

Cette projection là était, à mon humble avis, beaucoup plus inégale et ça allait beaucoup plus loin dans le monde du BDSM et du latex mais souvent au détriment de l’expertise audio/visuelle. Un drôle de voyage. Le film le plus « pop » c’était de loin Skinja. Clairement le genre de film qu’on verrait à Fantasia ou Spasm.

« You can’t spell assassin without ASS ».

Il est passé minuit et nous explorons le lower east side.
Après avoir mangé un bacon wrapped hot-dog avec de l’avocat et de la crème sûre au Crif Dogs. On passe devant un gars qui se met à nous jaser et je réalise qu’il prend sa pause cigarette devant le Proletariat, un micro bar de microbrasserie que j’avais vu dans un article du Timeout comme étant un des meilleurs nouveau bar de New York. Trouver sans chercher. Yesss.

IMG_0354
Micro comme dans « pas gros ». La photo c’était après le close, quand nous sommes entrés, un simple groupe de 4 personnes c’était assez pour bloquer tout le corridor.

IMG_0348
Il y a de très bonnes bières. Ça incluais le seul cask à n’avoir jamais existé de la black IPA au piment de Bronx Brewery. Un délice équilibré et piquant juste assez que même le barman ne pouvait s’arrêter de prendre.

Ça finit bien une soirée.

On réalise aussi que Ludlow, la rue où se trouve notre appartement, c’est un coin de nightlife vraiment intense.

IMG_0356

Microbrasseries, Photo, Sorties, Voyage

Kinky à New York, jour 1

L’aventure cette fois ci c’était du jeudi 28 février au dimanche 3 mars. J’avais Certifiée Biologique de présenté au festival CineKink.

IMG_0217
Le New Jersey c’est toujours louche.

Là c’est le sprint dans le trafic pour prendre la clé de notre appartement dans un coin de la ville et aller ensuite en prendre possession dans le lower east side. Je signe à l’aveuglette un contrat disant que 1000$ sera facturé à ma carte de crédit en cas de n’importe quel pépin avec l’appartement et/ou du bruit après 19h. Je trouve ça rough en maudit et très débattable légalement mais il faut ce qu’il faut, je signe, je prends les clés et on pourra se débarrasser de la voiture pour passer un jeudi soir en aventuriers.

IMG_0224
McSorley’s Old Ale House, la taverne qui se vante d’être la plus vieille à avoir continuellement été en opération de New York ; depuis 1854. On entre pour voir mais comme c’est la faim qui nous tenaille et non la soif, nous lançons le hasard et il tomba sur les pires Calzones qu’on a jamais mangé avec un fromage qui goûte le mastic et de la saucisse grise à l’intérieur.

Direction Brooklyn/Williamsburg, station Bedford, pour le d.b.a. qui est supposé d’avoir un évènement tap takeover avec 13 lignes de fût de Greenport Harbor Brewing et les brasseurs. Finalement c’est une erreur du guide du New York City Beer Week 2013 et tout ce qu’il y a en entrant c’est un band un peu pompette qui joue très fort. Oh oh oh, mais il reste 6 bières du The 7th Annual Williamsburg Cask Beer Festival.

IMG_0226

On se claque de la Shmaltz Hebrew R.I.P.A. on Rye (Rye Whiskey Barrel Aged) (98%), de la Thornbridge Beadeca’s Well (91%) et de la Victory HopDevil (99%). C’est délicieux mais les bières en cask commençaient à avoir besoin d’être vidées.

En fût « normal » on essaye la Lagunitas Wilco Tango Foxtrot (WTF) Ale (97%) et la Ommegang Abbey Ale (99%).

IMG_0227
C’est en écrivant ça en ce moment que je réalise qu’on avait une très belle sélection pour commencer. Pas que je doutais de la qualité de ce que je buvais (Ommegang, Lagunitas, Victory…) mais de là à dire que c’était toutes des bières de 90% et plus de rating sur Ratebeer il y a une limite. C’est même pas fini.

On marche vers Barcade Brooklyn. Pour le lancement de la Funky Jewbelation 2013 de la brasserie Shmaltz.

IMG_0241
Paradis de la bière et des jeux d’arcade vintage.

Iphy prend la HeBrew Origin Pomegranate Ale une bière très sûre comme elle les aime ces temps ci et moi je commence avec la Geektoberfest 2010, une folie vieillie en tonneaux.

Geektoberfest is definitely not a traditional Oktoberfest beer. It is a blend of 7 different craft beers brewed at Shmaltz, Ithaca, and Captain Lawrence. The beer has been called the absolutely most expensive kitchen sink beer ever produced. The Captain Lawrence beer is a sour brown that was aged in port barrels for over 2 years. The beer from Ithaca is their nut brown ale that’s been aged in barrels that were previously used for Sam Adams Utopias. The beers from Shmaltz are 4 different years of Jewbelation as well as Rejewvenator and Human Blockhead.

C’est tellement hallucinant que la soirée continuera avec ces mix de fou avec la Jewbilation Fifteen (15% d’alcool), la Rejewvenator 2010 et la Vertical Jewbilation, un mélange des 7 ans de leur bière Jewbelation agé dans des tonneaux Sazerac 6 year rye whiskey. C’était complètement fou.

IMG_0236

Un taxi plus loin, la soirée s’est terminée à jouer à la pétanque au Union Hall avec de la Bourbon County en face du Bierkraft qui avait un tap takeover the Brooklyn Brewery.

IMG_0274

IMG_0283

IMG_0261

Suite demain avec le festival.

Microbrasseries, Photo, Sorties, Voyage

Bonhomme bonhomme

8 février 2013.

IMG_0053
Creepy bonhomme en mapping.

À chaque fois que je vais à Québec, je passe du maudit bon temps. Ça a jamais adonné que je passe du temps au Carnaval de Québec un peu de la même manière que ça m’a pris du temps dans ma vie avant de pouvoir aller au festival Western de St-Tite pour finalement adorer ça. Ma seule connaissance du carnaval c’était Bonhomme qui mange des volées.

Notre arrivée tardive à Québec vendredi soir était le minimum de temps pour se trouver miraculeusement un stationnement et courir pour voir Lumocité.

IMG_0049
Du beau madmapping et tous les clichés de destruction et reconstruction de bâtiments que le média impose jusqu’à maintenant.

IMG_0186
Le Palais Montcalm qui reflète le -25 qu’on ressent à ce moment là avec un vent de fou.

On fly à Beauport pour prendre possession de notre hôtel, cadeau de la St-Valentin de la mère de Iphy pour nous deux.

IMG_0079
Pas comme les auberges jeunesse qu’on a l’habitude de s’offrir.

IMG_0063
C’est le gros party du Mardi Gras à la microbrasserie Archibald juste à côté. J’en profite pour goûter à l’Insoumise, nouvelle et dispo à la SAQ, et j’aime beaucoup. Une bière de soif bien houblonnée. Leur cream ale et du Sortilège ça rentrait au poste.

IMG_0097
Ça réveille le matin ça.

IMG_0098
L’hôtel de glace que j’avais bien hâte de voir pour le comparer à celui de Montréal.

Continue reading

Aléatoire, Érotique, Microbrasseries, Sorties, Voyage

Cinekink NYC

kinkCertifiée Biologique a été accepté au festival CineKink à New York (lien NSFW). Tsé, après avoir été accepté au Hard Liquor and Porn Film Festival je me suis dit que ce festival là aussi pourrait bien aimer ce court métrage un peu kinky.

Certified Organic, friday, march 1– 8:30 pm – Dans le programme « hooking up » – US Premiere.
In the red-light district of Brussels, a client is looking for a specific type of girl. He becomes a bit obsessive about it.
Bref c’est vendredi soir prochain à New York au Anthology Film Archives.

IMG_3638

Le festival va fêter son 10ième anniversaire cette année avec 5 jours de programmation. Tous les festivals de films ont une variété d’activités sociales en périphérie des projections (comme le RVCQ qui accapare mes soirées ces temps-ci avec les divers party et spectacles) mais ce festival là fesse un peu différemment avec, par exemple, un wrap-up party du festival qui se passe dans un club échangiste apporte ton alcool où il va se passer des affaires.
The AfterGlow party will be taking place in a mid-town loft, which normally functions as a swing club. It will be a play party, meaning there will be interactions of a sexual nature quite likely occurring.
C’est dimanche soir et ça fera un bon moment que je serai parti de New York pour revenir à Montréal. Pas de potins dégeux à mon sujet ok.

Bio

Par une grande chance ce sera en simultané avec le New York City Beer Week dans plus de 100 établissements pour au dessus de 300 évènements. J’peux tu dire que ça va être un beau weekend ?

Aléatoire, Microbrasseries, Sorties

L’anniversaire de l’espace public et un nouveau gadget

J’ai perdu en décembre dernier mon téléphone portable préhistorique et je suis finalement passé à l’action dernièrement en le remplaçant par une bébelle « intelligente » pour mettre fin à l’arrivée automatique de tout le monde sur ma boîte vocale.

Ça fait surtout que je joue à WordFeud avec mon propre cell au lieu de jouer avec celui d’Iphy. Je suis un peu dépendant.

La première sortie publique avec mon téléphone était au premier anniversaire de l’Espace Public où il y avait de St-Tite la British à l’érable qui était absolument délicieuse et le Porteur, une porter du Trou du Diable qui était vieillie dans des fûts de calvados. Un mix trop bon qui me rappelait les nombreuses soirées arrosées au Calvados à Trouville. De Bilboquet il y avait la Corriveau extra-forte, leur très bonne stout habituelle mais en version impériale. Les bières maison, pas mal toutes bien houblonnées, étaient bien bonnes ; la Gary Carter APA, la Marteau-Pilon IPA et la Monty Python Killer Rabbit Pale Ale. Mettons qu’il y avait du rare à cette soirée.

Hier ma sortie était la suite de ma chasse des bières du Trou du Diable avec, au Vices & Versa, la SMaSH 4.0 Apocalypse, une « single malt, single hop » avec malt Pilsner et du houblon Polaris. C’est infiniment spécial et ça goûte le foin.

Le nez révèle des aromes résineux qui évoquent sans détour la gomme de pin. La bouche, quant à elle, subit une attaque d’une rare agressivité qui se prolonge dans une lancinante amertume derrière laquelle essaie de poindre, non sans peine, une subtile rondeur fruitée.

On a aussi essayé l’Impératrice, une stout impériale, qui est toute équilibrée et qui ne laisserait absolument pas deviner son 9% d’alcool.

Microbrasseries, Photo, Sorties, Voyage

Tu cherches une activité pour l’hiver?

Embarque tes skis et pars sur une virée de microbrasseries au Vermont. Au pire tu vas pas skier mais tu vas avoir eu du fun en maudit. C’est juste à côté le Vermont en plus.

http://bit.ly/129WVAt

Tu rides sur l’autoroute 10 et arrivé à Magog tu pars vers les États-Unis. Le premier arrêt après la douane c’est Kingdom Brewing, un petit brasseur dans le fond d’un grand terrain caché.

IMG_6973

De dehors il n’y a rien pour se lancer dans les murs mais en dedans un petit couple super sympathique fait goûter leurs bières. Elle est microbiologiste et lui aime la bière et a des gros bras. Mine de rien, ça donne de la bonne bière particulière. Même si Ratebeer la boude, j’ai bien aimé la bière à l’épinette et leur bière à la citrouille pour octobre. Avant de partir il ne faut pas oublier le petit passeport et essayer de capturer toutes les étampes des microbrasseries du Vermont pour avoir un t-shirt gratuit car ça ne fait que commencer.

Tu continues à te perdre au Vermont et tu vas sûrement tomber sur Parker Pie Company où il y a de la bonne pizza et de la bière de microbrasserie dans un village de moins de 1000 habitants.

IMG_6975
Parce que c’est joli.

IMG_6977
Parce que t’aimes le bois et la bière.

IMG_6981
Parce que t’aime le monde en camo.

IMG_6985
Parce que tu aimes la campagne.

Après tu continue hors des sentiers battus de la route 16 et tu vas atterrir chez le meilleur brasseur au monde en 2013. Rien de moins.

Hill Farmstead. Remplis ton coffre de char, mais pas trop.

Continue reading

Microbrasseries

Noël dans la bouche, part 3

Pour finir le temps des fêtes c’était au Brouhaha que je devais passer pour complèter mon voyage de bière de Noël.

La Résurrection de Broderus – Saison – Dunham et Andreas Kissmeyer
Plus sucrée en fût qu’en bouteille ?

Messe de Minuit – Belge forte épicée vieilli 1 an – Brasseurs du Temps
Costaude, presque fumée. Pas si enchantant que ça.

Barley Wine Anniversaire – Vin d’orge – Brasserie Dunham
Ça aussi c’est costaud.

Sang de Lutin – Saison festive – Brouhaha
Toujours aussi fruitée et épicée.

Réserve de Noël – Les Trois Mousquetaires
M’apparaît moins équilibrée en bouche en fût que ce que j’ai eu en bouteille. Là c’était liquoreux, très épicé et presque amer. J’dis ça mais c’est un délice !

Yule – Bière de noel – Hopfenstark
En fût, non chauffée, c’était un délice. Je ne sais pas si c’est parce que l’édition 2012 s’est améliorée mais je n’ai pas tellement détecté toutes les reproches faites à cette bière.

Grivoise de Noel – Belge forte épicée – Le Trou du diable
Équilibre parfait entre les sucres, les épices et l’alcool. Immensément buvable.

Solstice d’hiver – Vin d’orge – Dieu du Ciel!
Un classique ; complexe et délicieuse. Je l’ai aussi essayé houblonnée dans le Randall. Pas mauvais du tout.

Microbrasseries, Sorties

Noël dans la bouche, part 2

Je m’adonne à être passé au Saint-Bock pour le 20ième anniversaire du Mondial de la bière et c’était un spécial Noël avec la première bière offerte et les suivantes à 7$.

Noël de Baladin (vanille) — 9 %
Overdose de vanille pour Iphy. Amusant et goûteux pour moi.
Winter Beard de Muskoka — 8 %
Bien équilibrée, stout à la canneberge subtile. De loin la plus belle bouteille de la soirée.
Abbaye de St-Martin Cuvée de Noël — 8,5 %
Un pain au bananes en liquide. Très très bon.
Carolus Christmas — 10,5 %
Énormément de saveurs, une des meilleures de la soirée. Du bonbon foncé.
Tongerlo Christmas — 7%
Une pale ale belge assez bonne. Rien pour rappeler spécifiquement Noël dans le goût par contre.
Noël Christmas Weihnacht — 7,2%
Pas excellent. Bière claire à l’arrière goût de métal.
Abbaye du Val-Dieu Bière de Noël — 8,5%
Une triple Belge d’une grande qualité.
Tourney de Noel — 8,2 %
Beaucoup de goût. Feeling de Noël avec arômes de fruits confits, épices et de ginger bread.
St-Feuillen Cuvée de Noël — 8,2 %
Un délice. Arômes d’épices excellentes, mais peut-être trop sucrée?

On a tout essayé.

Aléatoire, Microbrasseries, Sorties

Noël dans la bouche

Samedi soir j’étais au Brouhaha pour goûter au Sang de lutin, une excellente saison épicée festive aux canneberges à 8% d’alcool. On a aussi pris un verre de la même bière mais passé dans le Randall avec du gingembre, des piments habaneros et du poivre voatsiperifery le tout houblonné aux houblons Perle et Sorachi Ace. Le serveur nous a dit que c’était juste pas buvable à cause du piment et qu’on ne devrait pas la prendre, ce que Iphy a vu comme un challenge à relever à la grande exaspération du serveur.

Oh ciboire, c’était intense.

Première gorgée, je détecte le poivre et le gingembre, je goûte encore un peu le sucré dans la canneberge à travers tout ça. Tout est acide et piquant. Le houblon se fait détruire par les piments et n’est déjà plus détectable. Deuxième gorgée ; le piment s’intensifie dans ma gorge et c’est le poivre qui disparait mais le gingembre est encore présent au goût. Troisième gorgée, le piment gagne et oblitère tout le reste. Je prends une pause et prend des bouchées, maintenant épicées par ma bouche, de ma poutiflette. On a fini ce verre comme des grands.

Pour le reste j’ai ces belles bouteilles qui m’attendent pour les prochains jours :

Dunham / Kissmeyer, The Second Coming of Broderus
http://www.ratebeer.com/beer/dunham–kissmeyer-la-resurrection-de-broderus/193662/
Christmas Saison brewed with a bit of maple syrup and pomegranate, gently spiced, fermented with farmhouse yeast and brettanomyces.

Les Trois Mousquetaires, Réserve de Noël
http://www.ratebeer.com/beer/les-trois-mousquetaires-gc-reserve-de-noel/192157/
Spiced red lager.

Le Castor, winter dubbel
http://www.ratebeer.com/beer/le-castor-dubbel-dhiver/194134/
Organic, with dried raisins.