Culture pop, Engagé, Vidéo

Les robots

Watson a gagné Jeopardy. 3 émissions assez comiques saupoudrées de segments sur la création de Watson et les challenges linguistiques. Même si ces segments ont carrément l’air sortis d’un infomercial pour IBM, c’est saisissant le travail accompli.

Les 3 émissions sont ici sur Youtube.

Parlant de robot, j’ai fait un arrêt à la Cinérobothèque de l’ONF et avec le support numérique c’est de plus en plus rare de voir le robot se déplacer. Quoi qu’il en soit, la gratuité de la Cinérobothèque en fait un arrêt facile et relaxant (avant d’aller au St-Bock disons). Mes suggestions :

« Le monde selon Monsanto »
« L’affaire Coca-Cola »
et
« Nollywood Babylon »

Pour regarder plein de nudité en public il y a toujours Autopsie d’un film érotique.

Engagé, Ironie, Vidéo, Voyage

Un ptit buzz

Pour faire suite au post du Tourisme internet, j’ai eu un drôle de petit buzz avec la playlist suivante :

1. Le guide de la Corée du Nord.
J’ai eu l’occasion de l’écouter une deuxième fois avec Iphy. J’ai aussi relu en partie le récit d’un autre voyageur qui a vécu environ le même voyage pour faire les comparaisons avec le vidéo.

2. Le reportage de France 2 sur l’empire Samsung en Corée du sud.
Vu il y a quelques semaines. C’est autant épeurant qu’impressionnant pour des raisons complètement différentes. J’ai vraiment hâte de visiter Séoul ; c’est sur ma liste.

3. La bande annonce de Homefront.
J’me fous pas mal du jeu mais le rythme de la bande annonce est prenant et le mélange de réalité et de projection fantaisiste (implausible) écrite par John Milius (a inspiré Walter dans le Grand Lebowski??!??) m’a donné des frissons. J’ai eu un SUPER buzz en fait.

2 autres docus pour dormir weird.
Blind spot (Parle de la fin de notre ère. Avant Peak-Oil vs. Après Peak-Oli. Intégral sur Youtube)
Science Under Attack (intégral sur Youtube, intéressant mais je l’avais confondu au départ avec « Scientists Under Attack » que je veux absolument voir)

Engagé, Musique, Sorties, Vidéo

Kino demain. Rialto+Party

Venez fêter le 12ème anniversaire de Kino lors de sa Projektion mensuelle spéciale du vendredi 4 février 2011, présentée au Théâtre Rialto (5723, Du Parc), nouveau lieu des soirées mensuelles.

En plus d’une programmation régulière allégée, Kino vous concocte un soirée spéciale avec un DJ Set!

Je présente « Viandage » mon nouveau film de chasse viril et je suis aussi le nouveau directeur de la programmation des soirées mensuelles et je peux vous dire que ça va être une très bonne soirée diversifiée.

Aléatoire, Engagé, Vidéo, Voyage

Du tourisme internet.

Pensant encore à l’Europe et en attendant de retourner à New York d’ici deux semaines j’écoute les fantastiques guides de voyage de Vice, le magazine que j’adore (et toujours sur mon bol de toilette depuis le début de mon CEGEP).

www.vbs.tv/en-ca/watch/the-vice-guide-to-travel

Je n’avais jamais pris le temps de les écouter et que constate qu’en terme de sujets offbeat et dangereux il sont forts… vraiment forts. C’est pas très dangereux les DO & DON’T finalement.

Le programme sur le Libéria est complètement malade avec son général de guerre converti au Christianisme qui mange des enfants frais, les horribles bidonvillois high sur l’héroine qui se vantent de viols et autres atrocités humaines. Une chance que les animateurs ont un sens de l’humour absurde et du timing. Pas étonnant que CNN poussent leur contenu unique aussi parce que j’imagine mal Anderson Cooper sauver des enfants dans ce coin là.

Le guide de la Corée du Nord m’a fait rire aux larmes une bonne couple de fois. Ils sont complètement sur une autre planète. Comme Shane Smith résume si bien à la fin, la Corée du Nord c’est une machine à voyager dans le temps pour aller en union soviétique en 1950. Se taper toutes les étapes étranges de la série vaut la peine encore plus quand on voit la finale renversante. Et je ne parle pas de soudaine catastrophe mais bien d’un trip mégalomaniaque inégalé, la cerise géante sur le sundae. Parenthèse sur un autre trip de mégalomanie : un court vidéo de 13 minutes sur le plus gros centre commercial au monde en Chine qui est pratiquement inoccupé depuis 2005.

L’émission sur la guerre de la Vodka entre la Pologne et la Russie est enrichissante et plus calme que les autres ; pas de cannibalisme au moins. C’est simple, toutes les émissions sont super mais on ne voit malheureusement pas vraiment d’animaux mutants dans l’émission de Chernobyl (excellente!) ou le maudit dinosaure au Congo (absurde).

Chez ma mère à Grand-Mère j’avais du temps à tuer et j’ai trouvé quelques épisodes sur-demande de Transsibérien, mon amour à propos de cette ligne de train que je ne connaissais pas beaucoup. J’ai bien aimé regarder ça du coin de l’oeil (le rythme lent et le côté personnel de l’émission suggèrent de faire autre chose en même temps). Pour les weirdos c’est possible de se claquer le voyage de train de 9226 km en temps réel sur google.

Ok, j’écoute trop de patentes sur internet, je retourne travailler.

Culture pop, Engagé, Photo, Voyage

Berlin jour 6 (jour)

31 décembre

Nous sommes au musée DDR qui archive le mode de vie socialiste et le fonctionnement de la Deutsche Demokratische Republik. D’être à Berlin il faut absolument faire ce musée qui se veut le plus interactif possible. Parlant d’interactivité, un visiteur a fait caler une Trabant et j’ai jamais réussi à la faire repartir.

Il y a quelque chose de saisissant avec la notion d’attendre une bonne partie de sa vie pour avoir une Trabant et ensuite apprendre par coeur son fonctionnement par nécessité de la réparer sans cesse et par certitude de ne jamais avoir un autre véhicule que celui là. L’amour/haine pour le char doit être grand.

Continue reading

Aléatoire, Engagé

Jouer à la cachette

Parce quand ton moteur de voiture miaule c’est pas parce que t’as accroché un mauvais bouton.

Hier soir Iphy entend un chat miauler à répétition à pied en chemin vers mon appartement. Elle n’arrive pas à le localiser et entre chez moi pour me parler du miaulement mystérieux et m’offrir de repartir à sa recherche car les miaulements sonnent plus comme des appels à l’aide. En ressortant, le chat ne se fait plus entendre. Iphy marche un peu et croise plutôt un chien errant apeuré qui se sauve lui aussi à son tour.

La vie continue.

Le lendemain, ce matin, elle part de chez moi et sa voiture se met à miauler à l’aide après quelques mètres. Craintive d’y trouver un chat blessé en dessous ou dans le moteur elle m’appelle pour que je collabore à son sauvetage. On ouvre simplement le capot et on trouve en effet le petit habitant du moteur reculé dans un minuscule coin par dessus le réservoir de lave-vitre. Le petit grelotte et Iphy en a pris soin.

Remarquez que je n’ai pas fait de tentative de lolcats.

Aléatoire, Culture pop, Engagé, Vidéo

Nouveau Cinéma et docus épeurants

http://www.nouveaucinema.ca/

L’horaire est sortie depuis la semaine dernière et j’ai pu faire ma petite sélection.

Confessions
Je vais être le 1000ième à dire que ça a une bonne petite impression de Battle Royale. C’est dimanche 17 octobre 22h00 à l’Impérial.
Bande annonce bonjour.

Enter the void
Le délire hallucinatoire de Gaspar Noé peut enfin être vu à Montréal le lundi 18 octobre à 12h30 au Quartier Latin (une représentation le 16 octobre à 21h45 est aussi disponible mais pas pour moi).
Bande annonce bonsoir.

La prévente de billets débute ce samedi et le guide PDF est ici. Désolé pour le hotlink.

Scientists under attack m’intéressait aussi considérant que c’est le domaine à Iphy et que Monsanto est toujours aussi détestable mais je vais assurément être en fin de Kabaret Kino donc complètement submergé par le travail de dernière minute. Les bandes annonces ne sont pas rassurantes en tout cas.

Scientists under attack :
http://www.youtube.com/watch?v=QT1Hv1Eo7e4
http://www.youtube.com/watch?v=Gn52lEAmhFI
Vendredi le 22 octobre 15h au Festival du nouveau cinéma.

Dans le registre des documentaires épeurants il y a aussi ces films récents :

Gasland :
http://www.youtube.com/watch?v=TwT_H9XDYQQ
Juste à point si on considère qu’au Québec on en parle davantage depuis l’été.

Inside job :
http://www.youtube.com/watch?v=X2DRm5ES-uA
Un des films au TIFF que j’aurais été voir. Sortie limitée en Amérique dès vendredi.

Parlant de films, Spasm dévoile sa programmation mercredi à 17h30 au Katacombes. Très excitant (même si je n’en fait pas partie cette année, snif)
Détails sur Faceboute

Aléatoire, Engagé, Vidéo

A – bordel de – Serbian Film

Le prix du public est sorti sur le site de Fantasia quelque part il y a deux semaines.

Fantasia 2010. Prix du public.
Meilleur film européen, nord-américain ou sud-américain
Gold – A Serbian Film (Serbie/Serbia)

Page sur le site du festival Fantasia

Nous tenons à vous avertir : voici l’un des films les plus perturbants que vous verrez dans votre vie. Cet avertissement est sérieux. Ce film vous niquera les sens, violera votre âme. Vous êtes prévenus.

Après une dizaine d’avertissements dans le même genre provenant de critiques qui ont vu le film à South-By-Southwest c’est donc grandement préparés que plusieurs Montréalais, incluant moi, ont pu affronter le film à Fantasia. Inutile de dire que cette préparation, additionnée à la lecture d’éléments des scènes les plus horrifiantes pour mieux savoir dans quel sorte de bad-trip on se lance, n’est pas assez pour rendre l’expérience tolérable et ce même pour les plus endurcis de films comme Hostel et tous les films du genre. En se faisant raconter des passages du film, ce qui pourrait arriver c’est que quelqu’un pourrait immédiatement se dire que ce n’est pas un film pour lui et il aurait probablement raison. Pour moi qui n’est pas spécialement un fan de films d’horreur et encore moins de films de torture, comme Hostel et Hostel 2 que je me suis fait un plaisir de ne PAS regarder, tout en étant très capable de tolérer les pires scènes de sang, c’est surtout le côté novateur de Serbian Film qui m’intéressait.

Harry, de aintitcoolnews.com

SERBIAN FILM is a brilliant movie. The very best film that I saw at SXSW 2010.

Il s’est aussi fait traiter de tous les noms dans les commentaires du bas de la page pour avoir aimé le film.

Quand je repense à ce que j’ai vu avec ce film je suis encore sous le choc. Ce n’est pas simplement ce que l’on y voit est si répulsif que j’aurais de la difficulté à décrire quelques scènes ici mais c’est surtout que le film nous fait d’abord lentement entrer dans son univers à travers des personnages spéciaux mais crédibles et attachants pour ensuite nous transporter rapidement en enfer avec eux. Et en enfer ça dégringole toujours plus loin même au moment qu’on pense que ça ne peux pas pire aller. Je n’ai pas de meilleur mot ou de meilleure notion que l’enfer pour décrire ce qu’on vit dans la deuxième moitié du film quand Milos l’ancien acteur porno accepte finalement un dernier contrat dans le film pornographique au scénario secret. On part dans tout ce qu’il a de plus sombre et tordu de l’humanité où la mort serait de loin mieux pour plusieurs personnages. Sans révéler de punch, on assiste surtout à une inoublablement triste destruction d’un noyau familial que le réalisateur prend bien soin de nous présenter au début. L’auteur du film justifie cette surdose de sexe+violence inouie en nous parlant du baggage historique de la Serbie. En résumé et adapté avec mes mots de plusieurs articles et des deux longues entrevues qu’il a accordé pour Tears for sale et A Serbian film :

– Quand tu nais en Serbie, le système te fourre dès la naissance et tu deviens toi même un fourreur, donc t’es fourré pour la vie. Le film c’est pas mal l’incarnation de ça… mais pas au sens figuré malheureusement.
– Quand t’es un peuple constamment en guerre, c’est des cicatrices qui restent et le passé prend une telle importance que tu passes ta vie à respecter l’héritage des anciens sans pouvoir t’en sortir. Idem pour le fait que t’es toujours en train de te préparer pour la prochaine guerre même en temps de paix.
– Les sacres serbes sont originaux, immondes mais ont un petit quelque chose de poétique.
Serem ti na dedu na samrti! I shit on your grandpa while he’s dying!. On s’entend tu pour dire que c’est un sacre méchant et drôle mais, dans ma tête d’occidental qui n’a heureusement jamais vu la guerre, c’est pas le genre de chose qui arrive dans la vie. A Serbian Film, sans reproduire cet exemple précis, accomplit plusieurs de ces sacres qui sont immondes mais comme c’est réel c’est pas mal moins comique.
– Le gouvernement ne subventionne que la culture qui entretient le misérabilisme et donc qui rappelle la guerre, les disparus, l’héritage et couperait les ailes de ceux qui veulent faire évoluer la Serbie culturellement.
– C’est ancré dans l’imaginaire que dans la vie il n’y a que 1. Les victimes 2. Ceux qui profitent des victimes et qui aiment ça.


L’image la plus gentille que j’ai pu trouver.

Même si certains bloggueurs trouvent que ce sont de fausses excuses pour repousser les limites du mauvais goût et qu’à la limite je suis d’accord, je suis forcé de constater que dans les meurs il y a réellement une différence. L’auteur parle donc que son film est un vrai film de guerre et il a raison dans le sens où les atrocités qu’on peut y voir ne sont pas si irréalistes quand on considère l’histoire des guerres et les pires histoires actuelles de génocide, du Rwanda, la Bosnie, les viols chez Halliburton en Iraq, les Haïtiennes mineures qui se prostituent pour des coupons de nourriture après le tremblement de terre, Guantanamo, tout ce qu’on sait déjà, tout ce qu’on ne sait pas encore, tout ce qu’il reste encore. Pour autant qu’un film comme Saving private Ryan nous approche de la mort en nous plaçant près des personnages dans des champs de bataille on a pas le choix de voir la guerre comme un drame humain qui est un mouvement de masse et dans lequel tout le monde est pris à ce moment là dans le temps. Dans A Serbian Film c’est pas le feeling qui en ressort, c’est vraiment comme la pourriture de l’humanité en film, version intime et sans raison autre que le divertissement de certains personnages du film. Une grosse giclée d’acide au visage qui nous dit que ces choses existent probablement. C’est le film qui rappelle la vraie signification du mot horreur.

Fucked for life. … et même après.

Je parle avec passion ici du film et de son potentiel sens mais je n’ai aucune intention de terminer cette évacuation d’idées par une recommandation du film. D’avoir un bouton rewind dans ma tête je ne sais pas trop ce que je ferais. Du même coup, si quelqu’un écoute le film et le prend au premier degré, TANT MIEUX, il va juste mieux dormir pour une semaine.

Sur une note plus drôle (??). Des sacres serbes!!!
NSFW? Language vulgaire disons.

Continue reading

Culture pop, Engagé, Musique, Sorties

Les voies de Echo sont impénétrables

Vendredi dernier le 11 juin était la date de Echo, événement musical épatant qui, semble-t-il, servait aussi de baptème officiel d’une nouvelle salle multidisciplinaire à Trois-Rivières. Yep, c’est une église.

Recyclage créatif d’église avec musique envoutante et enivrante permettant de bien décortiquer le décor dans un contexte complètement laïque pour faire changement. Plus de photos après le saut.

Continue reading

Culture pop, Engagé, Musique, Sorties

Fou des Francos

Je m’étais engagé à le faire et voici donc la preuve de ma contribution aux Francos captée au hasard pendant mon engouement pour le show des Breastfeeders. J’ai comme l’impression qu’ils vont recevoir au moins 1 million en donations pour balancer avec le 1.7 million refusé. Est-ce que ça fait du sens?

Ça me fait penser que l’appareil l’appareil photo de moins que 90$ qui fait de la vidéo HD que j’ai acheté dernièrement et que je mentionnais ici fait des photos horribles en basse lumière. ISO 400 et le bruit est omniprésent. ISO 800 et c’est déjà intolérable. Tu payes pour ce que t’as.

Exemple de vidéo HD après le saut (ainsi que Johnny Maldoror qui monte dans les piliers de la scène) :
Continue reading

Culture pop, Engagé, Musique, Sorties

Montréal en musique

La programmation extérieure des Francofolies sortait aujourd’hui!

Comme on peut lire ici, il semblerait que la programmation a pu être sauvée grâce, entre autre, aux baisses de cachet offerts par les artistes. Il y a aussi une campagne de dons sous la forme de bracelets qu’on peut exhiber fièrement si on appuie financièrement les Francofolies. Avec ma dépense de 50$ pour aller au festival d’été de Québec et probablement de 27$ pour le Festivoix de Trois-Rivières, je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas un petit 10$-20$ à donner pour tous les shows que j’ai l’intention de consommer.

Les voici :

———- Samedi le 12 juin ———-

Les Breastfeeders
Pour les avoir vu au moins 3 fois en show je peux dire que ça a toujours été une bonne expérience qui fessait. Live ils ont du mordant. À 23h.

———- Dimanche le 13 juin ———-

Amylie
Une voix douce et transportante que j’ai bien envie de découvrir avant de me claquer une programme plus punk… À 19h.
Crash ton rock
Justement. À 20h.
Yesterday’s Ring
Les gars de Sainte Catherines qui sont toujours fous en show qui ont un projet « country-sale-acoustique-punk ». Hell yeah. À 23h

———- Lundi le 14 juin ———-

Shampouing
À part aimer le jeu de mot, je ne connais pas le gars mais l’extrait m’a plus et pour moi c’est le genre de grosse guitare que j’aime en show. À 20h.
Yann Perreau avec Loco Locass, Samian, Ariane Moffatt, Bernard Adamus
Même si je n’aime pas particulièrement Loco Locass ni Samian, j’peux pas rejeter le fait que ça va être un maudit gros show. Count me in. À 21h.
Le 26 mai dernier j’étais à l’Esco pour voir l’excellent Aliceffekt, les violents pour les oreilles mais délirants Noia et un suisse énergique fou et poilu avec un clavier et un stroboscope. J’ai l’air de m’écarter du sujet mais c’est surtout que Yann Perreau était pas très loin de là sur la terrasse à faire des airs de WTF intéressé pendant Syndrome WPW et Noia. Anecdotique. J’enchaine.
Balboa
Ça va être drôle de voir Rémi-Pierre Paquin faire… ce qu’il fait à la TV. De la musique pop-rock smooth qui fait très estival? Je ne sais pas à quoi m’attendre mais je découvrirai là bas. À 23h?

———- Mardi 14 juin ———-

Patrick et les Brutes
C’est drôle! J’ai déjà vu Patrick et les Brutes en show et Plastik Patrick en DJ set passé outre son tattoo menant à son crotch, c’est une bête de scène qui fait de la mauditte bonne musique éclatée. 23h.

———- Mercredi 16 juin ———-

Les 20 ans des Chick n’ Swell
Leur show est super inventif. Vont-ils avoir des accessoires farfelus et des mises en scène délirantes pour le show des Francos? Je ne prendrai pas la chance de le manquer. C’est à 20h.

Coeur de Pirate, Tricot Machine, Jimmy Hunt, The Stills & Dumas
The Stills en français? Oh que oui. Je vais essayer de ne pas m’endormir sur la voix de Coeur de Pirate (rien de méchant, c’est juste le mood que ça me donne) et sur les autres tounes smooth de Tricot Machine. Pourtant, j’ai l’impression que ce show là va être très éclaté! Tu peux pas dire non à autant de talent. À 21h.

Sunny Duval
Je ne connaissais pas mais son curriculum divers comme réalisateur et chroniqueur du Nightlife et Bang-Bang me donne envie de le connaitre et d’aller faire un tour à son show.

———- Jeudi 17 juin ———-

Chinatown
Ça va être ma 3 fois en show. Au moins j’ai beaucoup de découvertes ailleurs 19h.

Rupa and the April Fishes
Hey, c’est en espagnol! Musique douce, maitrisée et… métissée. Count me in aussi.

C’est tout! Feedback plus tard et surtout laissez vous commentaires en bas si vous voulez vous joindre.

Engagé, Sorties

Comment profiter de l’expo manger santé

L’expo se passe maintenant, samedi et dimanche au palais des congrès.

Ça coute 12$ entrer donc pour les non-initiés ça n’a pas nécessairement l’air un bon deal pour découvrir de la nouvelle bouffe bio. Voici mes conseils pour en profiter.

1. Y aller le ventre vide.
Toutes les dégustations vont assurément vous faire l’effet d’un repas, mais avec 10 fois plus de mélanges que la normale. Gouter un yogourt de chèvre, une saucisse de viande bio, une confiture de mangues, un curry aux épinards, un lait au chanvre au chocolat, un pain au lin et un fromage au jalapeno dans la même demie-heure c’est commun. Pour un moins gros choc pour l’estomac, commencez par les pommes gratuites, enchainez avec les soupes miso et autres trucs qui servent d’entrée, goutez ensuite les viandes et protéines de soya pour finir avec les yogourts bio au pommes & mures ou vanille & thé vert et des confitures parmi la grande variété, papaye & mangue équitable par exemple. Les coupons rabais sont aussi massivement distribués.

2. Apporter 40$-60$ cash de plus.
Le prix d’entrée vaut déjà plus la peine quand on sait que nos chances d’avoir le ventre plein en sortant sont grandes mais c’est pas toujours assez. Mon conseil c’est aller là avec un sac à dos rempli de ice packs et faire l’épicerie. C’est direct du fabriquant donc les prix sont souvent fous et on peut jaser avec des gens qui s’y connaissent, quitte à même avoir le cultivateur/producteur présent pour les questions. À noter les kiosques :
– Des bouteilles de vin bio autour de 14$, c’est le prix de la SAQ et vous avez le bonus d’essayer du nouveau.
– 5-6 énormes bananes équitables & bio pour 2$.
– Tous les fromages l’ancêtre à prix réduit.
– Le comptoir à viande de la Boucherie Valens avec des prix vraiment excellents pour de la saucisse, du salami, du roti de boeuf et autre.
– Les gros sacs de café équitable&bio de première qualité au même prix que du café normal.
– Les pizzas du Commensal à 3 pour 10$ au lieu de 6$ l’unité en épicerie.
– Fromage et lait de chèvre à moitié prix.
– Des currys délicieux déjà prêt qui sont à 2 pour 5$
– Le kiosque de fake-viande de Chi-Ming et du restaurant Yuan pour acheter des gros paquets de protéine de soya et une dégustation très WTF en terme de reproduction fidèle du goût de la viande. Amusant.

3. Évitez les kiosques de suppléments et de petites poudres.
…et tous les gadgets nouvel-âge ainsi que les kiosques avec des philosophies turn-off trop intenses et/ou quasi-végé-religieuses. Mais ça c’est juste moi.

Astheure donnez moi une job à l’émission l’épicerie à Radio-Canada. Hahaha.

Engagé, Photo, Voyage

Chutespotting

Ma mère profite des chutes de Notre-Dame-de-Montauban environ 15-30 fois par années depuis les dernières années. C’est un lieu facile d’accès, paisible et vraiment beau. J’y étais allé pour la première fois en octobre dernier. J’avais été séduit par la pureté des lieux, même si c’est mélangé à de grosses passerelles métalliques pour bien accéder à la section des rochers du milieu.

Il y a un projet de barrage sur ce domaine depuis des années et c’est en ce moment que ça se passe. Il y aura un référendum sur le sujet.

Un article sur la pétition requise pour le référendum dans l’Hebdo du St-Maurice. La photo risque d’être familière avec mon nom caché un peu partout…

Un autre article dans l’Hebdo Mekinac-des-Chenaux avec en bonus Iphigénie encouvertée qui regarde la rivière.

Continue reading