Non classé

Virée express à Québec après Pop

Pop Montreal n’avait pas trop laissé de traces dans mon système. Tant mieux parce qu’en se levant c’était direction Québec pour présenter mon film de Kabaret Kinomada, Sinusoïde, et voir Josua.


La petite bière pré-film. Juste pour s’assurer d’avoir envie d’uriner dès qu’un long métrage commence.


Bein c’est joli tout ça.


J’en profite pour me faire tapis-rouger avec Iphy.


Le dôme du festival avant le film de clôture Inch’Allah. Le maire Labeaume me passe sous les yeux trop rapidement pour que j’aille l’indélicatesse de le prendre en photo. Un rêve qui s’éteint pour l’instant.


Le Palais Montcalm qui grouille de gens glamour…


Et Josua qui nous pimpe sur l’écran principal qui affiche live les Tweets à propos du festival.


Sortie du film et retour vers la bière le dôme avec un sentiment de satisfaction ; Inch’Allah est un très bon film même si on pourrait dire qu’il est bien prévisible. C’est du grand cinéma à cause des enjeux et du lieu et c’est poignant sans être mélo.


Parce que quand tu veux de la poutine après avoir microbrassé en masse et que tu ne veux pas du Ashton, c’est là que ça se passe il parait. Si je m’en souvenais complètement, je pourrais confirmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *