Non classé

Retour rapide sur la nuit blanche

C’était mon planning initial tel que trouvé sur mon blog.

Ce trajet a évidemment changé la soirée venue. La foule monstre au Vieux-Port ne nous a pas motivé à rester après les feux d’artifices et ainsi regarder les Denis Drolets (lien vers un sketch que j’adore particulièrement). Après un bref arrêt au centre des sciences, on va a l’exposition permanente sur Montréal au Musée Pointe-à-Callières. Un conteur nous rappelle à travers un conte que les conteurs sont importants. J’pense qu’il veut garder sa job ou quetchose.

On découvre à la fondation DHC/ART (http://www.dhc-art.org/) quelques courts métrages très intéressants de Eija-Liisa Ahtila. Chaque film a une particularité technique ; soit il est en volets différents sur projecteurs différents, soit il est multicam/multiécran avec une bonne maitrise du medium. La qualité technique des films relèvent plus du Kino, les effets spéciaux surtout, que n’importe quoi d’autre mais son expérimentation avec le medium est solide. L’entrée est encore gratuite en tout temps, si ça vous chante. Je le conseille mixé à une sortie au Vieux-Port.

Mercredi au vendredi : 12:00 – 19:00 & samedi et dimanche : 11:00 – 18:00
Entrée: Libre. 451, rue St-Jean, Montréal

Suite dans Art Souterrain en cliquant sur le lien suivant comme d’habitude.

On se faufile dans Art Souterrain et même si beaucoup d’installations étaient dignes de mention, je m’arrêterai surtout sur l’ambiance de collaboration dans le centre Eaton pour la muraille.

Francis a pu capturer les derniers moments du plancher formé de visages modelés en relief dans du papier d’aluminium.

En effet, le plancher était scrap car on nous invitait à y marcher comme si de rien était.

Nous avons capturé quelques papillons et nous sommes ressortis des souterrains.

La Belgo était une fourmillère.

La place des festivals aussi.

La SAT s’agite, la ville est en feu, les bouteilles de fort vides décorent les poubelles. Il n’est que 2h.

Autour de l’UQAM, le Centre de Design de l’UQAM nous a bien accueilli. L’exposition est toujours ouverte et ce jusqu’au 14 avril. Entrée libre, 12h à 18h. 1440, rue Sanguinet.

Meilleur décor et ambiance futuriste : Secteur 7. Le setup complètement renversant était dans la cour de Marie de l’UQAM. Un vidéo est offert avec le lien précédent.

Photos par Francis.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *